Archives du mot-clé vidéosurveillance

Sécurité Marseille: Un homme nu se jette dans une fontaine

séurité mrseilleSous l’objectif de la vidéo-protection et le regard médusés des passant, un homme  de 42 ans,  s’est jeté du haut de la fontaine de la place Estrangin à Marseille. l’incident a eue lieu aux alentours de midi alors que cet espace est très bandé. Le monsieur s’est dévêtu avant de pendre son élan et de sauter dans le vide.

La vidéosurveillance a filmé l’arrivée de la police et des pompiers qui ont été alertés, afin de porter assistance à cet homme qui a été blessé à plusieurs endroits, ce qui a nécessité on transport à l’hôpital de la Timone.

 

Légitime défense : la dangerosité du métier de policier

videosurveillance communeLa semaine dernière, un policier en civil à été violemment agressé par un homme alors qu’il allait commencer son service. Le fonctionnaire aurait été blessé d’un coup de couteau en plein visage. Cette violence gratuite a obligé, l’homme a faire feu de son arme à deux reprises.

Toute la scène a été filmé par les caméras de vidéosurveillance de la commune. Les enquêteurs ont fait appels à une société de vidéosurveillance à Marseille afin d’analyser les bandes de vidéo. Selon le parquet, la légitime défense serait privilégié.

Beaucoup de policiers ont réagit suite à cet acte de violence.

Des arnaqueurs aux distributeurs de billet interpellés grâce aux caméras

caméras distributeur billetLa police judiciaire a décelé une bande d’arnaqueurs aux distributeurs de billet.

Les victimes ont été appréhendé grâce à la fameuse technique du « collet Marseillais », qui consiste a placer un support métallique identique à celui des vrais au dessus d’un distributeur de billets afin de bloquer la carte bleu de la victime.

En une journée, les voleurs se sont emparés de 2 000 €. Alertés par les victimes, les enquêteurs ont analysé les caméras de vidéosurveillance placé au dessus du distributeur et les systèmes de sécurité de la ville installé par des professionnels de vidéosurveillance à Marseille. Les images de vidéo ont permis d’identifier deux coupables.

Les deux hommes attendent leur jugement. Il pourrait y avoir d’autres victimes.

Des caméras dans les métros Marseillais

camera métroLors d’une conférence de presse, la direction des régies de transports de Marseille a annoncé l’installation prochaine de caméras de vidéosurveillance dans les métros. Actuellement, le mécanisme est en test dans une rame de métro Marseillaise.

D’ici 2016, plus de 300 caméras de vidéosurveillance devront être installées. La vidéo-protection devrait jouer un rôle important dans la sécurité des passagers. En effet, les images de vidéosurveillance seront récupérées et regardées par les agents de sécurité de la ville, qui pourront alerter les forces de l’ordre en cas de comportements suspects.

Un système qui devrait faire diminuer le sentiment d’insécurité des voyageurs.

Meurtre : le préfet demande aux dentistes d’installer des systèmes de sécurité

Vidéosurveillance dentiste sécuritéUn dentiste a été sauvagement abattu dans son cabinet dans la région du Bouche du Rhône. Ses proches inquiets de ne pas le voir rentrer après sa journée de travail se sont rendu sur les lieux où ils ont découvert le corps de la victime égorgé. Le meurtrier a emporté le coffre fort.

Un autre drame avait eu lieu en 2013, un homme armé était rentré dans un cabinet dentaire et avait abattu le dentiste de sang froid. Le GIGN avait dû intervenir.

Suite à ce crime, le préfet de police a conseillé de faire appel à des professionnels de la sécurité à Marseille afin d’équiper les cabinets dentaires de système de vidéosurveillance. L’enquête devrait déterminer si le lieu du crime disposait de caméras de sécurité.

 

 

Renfort de la sécurité dans les écoles

Gan Ami vidéosurveillanceUne semaine après les attaques perpétuées à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher, le ministre de l’intérieur Manuel Vals a renforcé la sécurité dans les lieux cultes et dans les écoles. Pour rappel des faits, ces évènements dramatiques ont coutaient la vie à 17 personnes. Depuis, de nombreux actes antisémites sont commis en France,

Face aux dangers et afin d’assurer la protection des élèves et du personnel, de nombreux groupes scolaires renforcent la sécurité de leur établissement en faisant appels à des professionnels de la sécurité à Marseille. L’école privée Juive Gan Ami, considérait comme une cible a installé un système de vidéosurveillance, celles-ci assurent une protection 24 heures sur 24. Des policiers se trouvent, également, au abord de l’école afin d’éviter tout drame. Depuis Septembre, cette école Juive a reçu de nombreuses menaces de mort.

David Zenou, le directeur de l’établissement, a reçu les parents des élèves et déclare que même s’ils se sentent inquiets, ils se disent plus rassurer pour leurs enfants.

 

Un braqueur filmé par la vidéosurveillance

agipStationDans le mois de Novembre, une station service avait été braqué. Les caméras de vidéosurveillance ont filmé le suspect armé d’un couteau, et le visage dissimulé en train de menacer l’employé de la station. Terrorisé, celui-ci remet la caisse au voleur.  Le butin dérobé a été estimé à 1 000 euros.

Rapidement les policiers, retrouvent un suspect grâce aux images de vidéosurveillance de la station. La caméra a filmé la plaque d’immatriculation du véhicule dans lequel le suspect s’est enfuit. Le bandit est mis derrière les barreaux, mais celui ci nie en bloc.

24 heures plus tard, un homme se présente au commissariat de la ville est avoue le braquage. Il s’agit du frère ainé du suspect, cet accro au jeu avait emprunté les affaires de son cadet afin de ne pas se faire « reconnaître » lors du hold-up.

Le braquage n’a fait aucune victime, toutefois le caissier de la station s’est dit très choqué. Le braqueur a été condamné à 4 ans de prison, dont 3 ans ferme.

Deux vigiles pris en flagrant délit de vols

luxe cambriolageIls avaient méticuleusement préparé leur coup, deux vigiles d’un centre commercial ont dévalisé une boutique de luxe. Le butin est estimé à plus de 100 000 euros.

Les enquêteurs découvrent rapidement que les systèmes de vidéosurveillance et d’alarmes ont été désactivé. Le doute se resserrent autour des employés du centre commercial. Les policiers récupèrent alors les images de caméras fourni par le magasin voisin. Sur les bandes vidéo, les enquêteurs distinguent deux individus mais les images sont loin et un peu flou.

Mais le duo a commis une grosse erreur : leur tenue. Lors du cambriolage ils portaient tout les deux leur tenue de travail, facilement identifiable grâce aux images de vidéosurveillance.

Les enquêteurs analysent les portables des suspects, face aux preuves, les auteurs ont reconnu les faits. Le tribunal de Marseille a condamné les deux jeunes voleurs à 18 mois de prison dont 6 mois ferme.

 

Elles dévalisent leurs amants et sont retrouvées grâce à la vidéosurveillance

marseilleDeux jeunes femmes et complice ont été placé en garde à vue à la suite de nombreuses escroqueries.

Le trio avait un stratagème bien rodé, les deux jeunes femmes de 20 et 22 ans attiraient les hommes sur des sites de rencontre. Après quelques messages coquins sur le net, elles proposaient une rencontre dans un hôtel de la ville. L’homme acceptait, seule ou à ensemble, elles se rendaient sur le lieu de rendez-vous et se soumettaient aux clients. Profitant de l’inattention de ces derniers, elles en profitaient pour subtiliser leurs affaires : ordinateurs, portable, argent liquide… et prenaient ensuite la fuite. Le tout sans aucune menace.

Les enquêteurs laissent entendre, qu’il y aurait plus de dix victimes. Ces agissements crapuleux auraient débuté en début d’année. C’est les caméras de vidéosurveillance qui mettront fin à ce manège. Suite à une plainte, les enquêteurs analysent les différents systèmes de sécurité de l’hôtel. Les suspects, connu des services de police, sont rapidement reconnus et interpellés.

La ville aide les hopitaux pour s’équiper en système de vidéosurveillance

Depuis plusieurs mois, les centres hospitaliers de la ville subissent de nombreuses agressions (voir article précédent). La mairie a donc décidé d’offrir la somme de 500 000 euros afin d’équiper ses hôpitaux de caméras de vidéosurveillance.

Ce système de vidéo-protection permettrait d’assurer la sécurité des patients et du personnel soignant des différents établissements.

La ville va faire prochainement appels à des installateurs de caméras de sécurité à Marseille.

Le coût des caméras de vidéo-protection est estimé à 1.7 million d’euros. L’assistance publique des Hôpitaux laisse un appel d’offre. Ces installations peuvent être subventionnés à hauteur de 50 % par l’État.